Les pommes de terre :
une filière végétale encadrée pour un approvisionnement régulier du marché.

Pommes de terre

En 1976, pour faire face aux problèmes rencontrés par la filière (difficultés d’écoulement, fluctuations des cours, manque d’infrastructure de stockage, …), les pouvoir publics ont décidé de règlementer la filière pommes de terre et d’en confier l’organisation à l’OCEF qui garantit au producteur l’écoulement de sa production à prix fixé et au consommateur la disponibilité toute l’année sur les étals d’un produit soigneusement trié à un prix contrôlé (le prix de la pomme de terre locale reste stable tout au long de l’année)

Afin de valoriser au mieux les cultures locales de pommes de terre, deux centres de tri et stockage ont été construits au cœur des bassins historiques de production : La Foa et Bourail.

Les variétés cultivées en Nouvelle Calédonie  sont soigneusement sélectionnées avec le CREA , centre de recherche agronomique calédonien, en concertation avec les professionnels de la filière. Ces variétés doivent être adaptées aux conditions culturales subtropicales et à la demande des consommateurs.

La production de pommes de terre se déroule ensuite selon les étapes suivantes :

  • Contractualisation de la production avec les agriculteurs,
  • Importation et livraison de semences certifiées,
  • Suivi des cultures et programmation des récoltes,
  • Réception et pré-stockage des pommes de terre,
  • Tri / calibrage /stockage,
  • Transport

Après transfert sur Nouméa, les pommes de terre sont triées une nouvelle fois ; éventuellement lavées, pour être commercialisées auprès des commerces sous différents conditionnements.

Afin de garantir l’approvisionnement du marché en pommes de terre, notamment lors des fluctuations de production (en cas de problèmes climatiques par exemple), des importations complémentaires sont réalisées pour couvrir les besoins du marché, tant en quantité qu’en qualité (rôle de régulation).

Nous disposons par ailleurs en permanence de stocks de sécurité pour un approvisionnement constant du territoire.

Pour répondre à la demande du secteur de la restauration collective et développer la production locale, l’OCEF a mis en place une unité de transformation 4ème Gamme de pommes de terre. Ces produits sont traités selon les phases suivantes :

  • Épluchage et coupe,
  • Emballage sous vide
  • Réfrigération et entreposage
  • Commercialisation et livraison